Les arêtes du Mont Chauffé

Club

Club de ski / Club 81 Vues comments

Une dernière sortie rocheuse en montagne avant l'arrivée de la neige ? Possible ! Direction les arêtes du Chauffé dans le Chablais pour une course en dessous de la limite pluie neige pour avoir le rocher sec !

 

 La course n'est pas difficile mais longue, en effet la crete du Chauffé s'étire sur deux kilomètres au dessus de la vallée d'Abondance et cachant avec sa face nord le vallon d'Ubine. La marche d'approche commence par une piste qui monte parfois raide mais que nous quittons finalement assez rapidement pour nous diriger vers Ubine puis bifurquer hors entier pour atteindre les arêtes proprement dites. Cette partie n'est pas la plus agréable ni la plus "safe" avec des portions un peu scabreuse dans la foret. Enfin nous débouchons sur l'arête avec des "oooohhh" et des "aaahhhh" parce que c'est très très beau là haut ! 

Le contraste est saisissant entre les rouges jaunes roux de l'automne, le bleu du ciel au fond et le blanc des premières neiges sur les Cornettes et la Dent d'Oche.

L'arête commence par un petit chemin en mode montagnes russes sur la crète herbeuse où nous voysons les premières édelweiis, un peu fanées (le Chauffé est un endroit très réputé pour cette fleur alpine). Puis un premier ressaut rocheux arrive où nous nous encordons.

le mode "crapahut" peut commencer, en assurant la sécurité de la cordée avec quelques "friends" judicieusement posés, quelques sangles autour des arbres et le passage de becquets. Il n'est pas si facile de suivre "le" bon itiénraire car plusieurs options s'offrent souvent à nous ! Nous contournons un gros bastion rocheux par les pentes sud avant d'arriver au fameux "saut du chien" que nous desescaladerons. Premières sensations (pas toujours agréables pour les novices de la désescalade (en plus celle ci elle est costaud !) Ensuite ca remonte sec, chaque cordée suivra là aussi son option, certaines plus ou moins faciles ou "péteuses" :-) )

L'arête continue, ca grimpe, ca descend, ça regrimpe, ca redescend. On avait prévenu, attention c'est long et le sommet est rarement celui que l'on croit ! Sur le topo cela parle d'un dernier pasage grimpant et technique avec un spit avant le sommet, il semble que nous y sommes ! Et une dernière grimpette et zou, la croix sommitale est en vue, nous pourrons partager un pique nique bien mérité à 16 h ;-)

Descente encore encordés pour passer le bastion sommital et marche efficace dans le couloir du Ferraillon réputé infame mais qui fut plutôt agréable pour qui aime dévaler les pierriers ! Nous croisons quelques bouquetins et des restes de chamois...

Une ultime marche sur la piste et nous regagnons les voitures, bien fiers de cette belle course, avant de partager un coup convivial à Abondance.

la prochaine dans la neige ?!

Commentaires