Tricotages à l'Aiguille du Midi

Club

Club de ski / Club 61 Vues comments

Le secteur de l'Aiguille du Midi est un bon plan pour qui souhaite faire une course en altitude à la journée, surtout entre deux saisons où la plupart des refuges sont fermés.

Plusieurs courses d'arete en "mixte" c'est à dire où l'on peut avoir à marcher sur de la neige mais aussi sur des rochers sont possibles. Si l'arête des Cosmiques est LA classique du secteur (mais très fréquentée et déjà d'une certaine difficulté), la traversée des Pointes Lachenal et l'arête à Laurence forment une jolie combinaison de deux itinéraires assez courts avec quelques passages techniques.

Le matin à l'Aiguille mauvaise surprise, il a neigé 50 cm dans la nuit et les bennes ouvriront avec du retard. Le retard, il suffit de prendre son mal en patience et de papoter un peu mais les 50 cm de neige nous préoccupent un peu. 9 h et nous sommes dans la benne, les nuages semblent vouloir s'en aller ce qui est déjà bon signe.

 

On prend le temps de s'équiper dans les couloirs de béton avant la sortie sur l'arête, mettre les crampons, s'encorder, expliquer les encordements et passer les consignes pour la descente de l'arête de l'Aiguille, première difficulté de la journée et pas des moindres car un faux pas pourrait ne pas bien se terminer. Un peu de stress pour certains mais les encadrants veillent à rassurer tout le monde. Une corde bien tendue et la descente se passe sans encombres. 

Ensuite c'est relax et contemplation et cette descente sur le glacier avec la face sud de l'Aiguille et le Mont Blanc du Tacul en ligne de mire est toujours magnifique.

En raison de la neige beaucoup de cordées qui avaient prévu les Cosmiques se ruent sur les pointes lachenal et c'est un sacré paquet de petites fourmis qui se dirigent là bas. On ne sera pas tous seuls.

 

Sauf que tout ne pourra pas se passer comme prévu... En effet une plaque a été déclenchée dans la pente d'accès entrainant deux alpinistes (ouf plus de peur que de mal). Au pied des pointes lachenal, le constat est évident, il est hors de question d'aller se mettre dans les pentes chargées...

 

Demi tour donc pour l'arête à Laurence direct. Une jolie arête avec tout ce qu'il faut pour avoir de premières sensations. Des pas avec un peu de gaz à gauche et à droite, quelques cailloux pour mettre les crampons dessus, un peu de descente, un peu de montée où il faut mettre les mains, une vue plongeante sur les pentes nord du secteur. Mais on arrive très très vite au refuge des Cosmiques... 

 

Tellement vite que certains se verraient continuer sur l'arête du même nom ! Décision vite prise pour 6 membres du groupes de tenter de ne pas rater la dernière benne. Pour 3 autres, ce sera exploration du glacier avec quelques apprentissages sur l'encordement et les techniques de cramponnage en descente et en montée avant la remontée (qui peut être éprouvante) à l'Aiguille du Midi dans le brouillard car tout se "bâchera" très rapidement.

 

Petite course contre la montre pour les 6 autres qui en plus auront encore droit à quelques embouteillages sur les rappels et la fameuse dalle. les conditions sont parfaites sur l'arête, très enneigée avec une bonne trace ce qui permet d'être efficace. Des conversations au talkie walkie permettent au deux groupes de se tenir au courant et de suivre l'évolution de ceux qui sont sur l'arête mais une fois en bas, la distance est trop grande et on saura au dernier moment qu'ils ont atteint l'objectif (à 8 mn près !!!)

Tout le monde se rejoint ensuite pour le petit débriefing traditionnel et le partage des sensations de cette belle journée en altitude ! 

Commentaires