Un beau week end d’alpinisme au refuge Torino

Club

Club de ski / Club 40 Vues comments

Retour sur un WE alpinisme mixte à Torino début juillet.

L'avantage de faire un week end alpinisme avec un accès en remontées mecaniques c'est qu'on peut faire deux courses en deux jours !

Cela oblige en revanche à un petit coup de speed pour avoir la benne réservée avec les embouteillages au tunnel !

Premier jour c'est une petite mise en jambes qui est prévue avec l'ascension de la Vierge et du petit Flambeau. Courte approche mais qui nécessite un peu d'attention au niveau des crevasses et nous arrivons vite dans une ambiance magnifique au col qui nous permet memet de grimper leger en posant les sacs que nous récupérerons à la descente de la vierge.

 

Il faut chercher un peu l'itinéraire, ça grimpe un peu et il faut mettre le corps dans la gestuelle "chamoniarde" ! Nous prenons une variante plus aérienne que prévu et arrive l'ascension finale ! Ça ne débouche même pas vraiment au sommet, c'est inacceptable :-)

 

 

Nous entamons des rappels pas vraiment confortables mais qui ont le mérite de faire travailler la technique des rappels désaxés.

Nous récupérons les sacs au col entre la Vierge et l'arête du petit Flambeau que nous allons maintenant gravir. Le terrain est moins bon et il faut bien rester sur l'arête et ne pas aller voir sur les côtés où c'est bien pourri. Arrive l'arête neigeuse assez raide puis le 2è sommet de la journée ! Le tout entouré d'autres sommets encore plus prestigieux.

 

 

 

Retour au refuge Torino pour se reposer un peu et préparer la course du lendemain. Nous envisageons d'aller à la Tour Ronde, il faudra faire l'arête intégrale car les conditions ne permettent pas la variante freshfield, pourtant plus courte.

Réveil  4 h, malheureusement nous perdons une membre des cordée  à qui l'altitude et la nuit n'ont pas réussis :-(

Les conditions météo ne sont pas aussi bonnes que prévu, c'est couvert avec du vent ce qui met une ambiance assez lugubre au milieu de ces sommets bien secs pour ce début d'été.

 

Nous faisons attention aux ponts de neige sur ce secteur crevassé et arrivons sur le plateau du col d'Entrèves. Une cordée s'évertue de grimper une raide pente de neige/glace et quelques cordées sont engagées dans la traversée des Aiguilles d'Entrèves. L'accès au col départ de l'arête de Tour Ronde n'est vraiment pas engageante (graviers peu stable, pas de possibilité d'assurage, toujours ce vent et les nuages). Décision commune est vite prise de se rabattre sur la traversée des Aiguilles d'Entrèves., beaucoup plus courte.

 

La progression est d'abord facile, puis vient une désescalade pas si aisée, une grimpette bien chamoniarde (=bourrine !) quelques pas assez aériens et une belle escalade d'un pas pas si facile.  Les cordées derrière ne sont pas toujours très cool et doublent sans beaucoup de respect mais on parvient dans la bonne humeur au sommet,d'autant plus que le soleil est revenu.

 

 

Encore un bel exercice de rappel et de désescalade pour parvenir à la neige devenue bien molle.

Un dernier effort (et pas le moindre pour remonter au col du Petit Flambeau et descendre dans la vallée où il fait très chaud.

Une belle équipe motivée et efficace pour un beau week end en altitude. On reviendra c'est sûr !

 

Commentaires